Jean Couturier

Céramique

Les Bruyères aérées
45510 Vienne En Val
Enlevez l'aération pour le gps
(pas malin le gps)

07 87 25 52 99
jeancouturier@orange.fr
N'hésitez pas (Jeannot en manque de liens)

Page Facebook
Attention : utiliser avec modération pour ne pas trop vous faire perdre mon temps


avec mon coq Kawasaki
(petit, il s'est pris une moto)

Les justiciers s'estompent.
Voici les cupides tournant le dos aux bruyères aérées.
René Char


J’avance en âge mais vraiment
je recule en tout autre chose
Et si l’enfance a pris du temps
à trouver place en moi je pense
voilà qui est fait et je suis
devenu susceptible au point
qu’on peut me faire pleurer rien
qu’en me prenant la main Je traîne
en moi ne sait quelle santé
plus prompte que la maladie
à me faire sentir la mort
Tout m’émeut comme si j’allais
disparaître dans le moment
Ce n’est pas toujours amusant.


Vivre est assez bouleversant
quoique médisent nos septiques
De quoi demain sera-t-il fait
ô plus on va plus on le sait
car enfin le jeu perd sa mise
et les dés meurent en nos mains
Porte de plus en plus étroite
qu’il est maigre notre destin
pour y trouver de quoi le fuir.

Extraits de « Une vie ordinaire » (poésie Gallimard)
Georges Perros (1923-1978)